chambre de Anne

Publié le par Maria

  Voici maintenant la chambre de Anne de Guigné qui se trouve à Cannes et dont je vous ai parlé plus haut.

Cette petite est morte dans ce lit.

On raconte que cette chambre est un sanctuaire car il parait que juste avant de mourir, la petite a vu son ange gardien qui venait la chercher.

 

 

Publié dans maria-83

Commenter cet article

EMMANUEL 04/09/2006 11:03

bien sûr !

EMMANUEL 04/09/2006 08:28

Voici le poème que récita Anne avec son petit frère Jojo pour sa maman alors qu'elle était très malade et dont on ignore le nom de l'auteur :
DIS-MOI DONC, AMI JEAN, TOI QUI SAIS BIEN DES CHOSES,
POURQUOI CHAQUE JOUR MA MAMAN
DES QUE J'AI LES PAUPIERES CLOSES
PLEURE ET TRAVAILLE TRISTEMENT ?
ELLE CROIT QUE JE DORS, MAIS MOI JE LA REGARDE
TANDIS QUE NOTRE CHIEN, A SES PIEDS, FAIT LA GARDE.
PARFOIS ELLE SE LEVE ET VA VOIR AU DEHORS
SI PAPA NE VIENT PAS...MAIS TOUT EST CALME...ALORS
S'ASSEYANT DE NOUVEAU PALE ET DECOURAGEE,
 LA TETE DANS LES MAINS, ELLE RESTE PLONGEE ;
ET MOI JE PLEURE AUSSI, SOUVENT JUSQU'AU MATIN
JE SENS MON COEUR SI GROS QUAND ELLE A DU CHAGRIN."
"OH ! VOIS-TU, PETIT PAUL, ON T'A DIT QUE TON PERE
UN JOUR REVIENDRAIT SUREMENT,
MAIS IL REPOSE AU CIMENTIERE...
CELA FAIT PLEURER MAMAN."
Tout y est : la tristesse de Madame de Guigné, la guerre, la maison solitaire, l'attente de l'absent.
(extrait de ON VOYAIT DIEU DANS SES YEUX)

Notre-Dame des Neiges 04/09/2006 10:22

C'est totalement émouvant, merci beaucoup Emmanuel, pourrais-je la mettre sur mon site?

EMMANUEL 21/07/2006 13:33


Bonjour Maria,
je te recommande de te rendre un jour dans la maison à Cannes d'où est partie pour le Ciel Anne, elle est tenue justement par la famille missionnaire de Notre Dame que tu connais puisque tu as fait une retraite dans leur maison mère, elle se trouve à 10 minutes de la gare. Tu peux y faire également une retraite en septembre ou en février et surtout tu as la possibilité de monter dans la chambre d'Anne pour t'y recueillir, prier (bien sûr même sans y faire une retraite). On est là devant son lit où elle a vécue les derniers moments de son existence dans la maladie (attention il ne faut pas croire que la vie d'Anne a été un conte de fée ou une histoire à l'eau de rose, il y a beaucoup de souffrance derrière tout ça comme chez une petite Thérèse de Lisieux) et d'où elle s'en est allée, comme si elle nous y appelait, nous prenait par la main invisiblement pour nous y conduire ("si vous avez besoin de quelque chose promettez-moi que c'est à moi que vous le demanderez, vous n'y pensez peut-être pas sur le moment mais plus tard... Je crois que nous ne sommes pas loin d'obtenir ce que nous voulons..." paroles d'Anne à mlle Basset qui peuvent s'adresser à nous). Quand tu y rentres sur ta droite se trouve un reliquaire où il y a ses affaires : son petit chapelet, sa trousse de couture, sa poupée, ses jeux, son sac, ses écrits, ses cahiers d'écolier, un de ses vêtements qu'elle portait sur une photographie...Les murs sont ornés de photos d'elle, d'un magnifique portrait peint réalisé de mémoire par une de ses amies plusieurs années après sa mort, sur la cheminée une photographie de sa maman avec ses enfants assis sur les marches de l'escalier qui donne sur l'entrée de la propriété.
Je me suis également rendu à Annecy le Vieux, dans le cimetière où se trouve le caveau familial mais hélas c'est tout ce qu'il y a à voir car on ne peut pas se rendre au château où elle a vécue, mais on peut rentrer dans l'eglise qu'elle fréquentait et se rendre à Provins où se trouve encore la petite chapelle où elle aimait aller avec mlle Basset pour y prier devant la reproduction d'une pieta.
Pour tes lectures personnelles je te recommande 11 ANS MOINS LE QUART écrit par Madeleine Basset qui fut le témoin oculaire d'Anne et ON VOYAIT DIEU DANS SES YEUX.
Que notre petite soeur du Ciel te garde et t'envoie un doux baiser célèste.
Emmanuel

EMMANUEL 19/07/2006 13:12

Bonjour Rebecca,
ce sont les dernières paroles que Anne de Guigné a prononcées à la religieuse qui l'a veillait. Tu remarqueras qu'elle demande d'abord la permission d'aller avec les anges et on peut penser que ce fût probablement à leur demande car l'obéissance est la première vertu des enfants et à laquelle Anne a su y répondre merveilleusement pendant sa courte vie suite à une promesse qu'elle avait faite au Seigneur au moment de sa première communion et qu'elle avait écrite sur billet déposé sur l'autel : MON PETIT JESUS JE VOUS AIME ET POUR VOUS PLAIRE JE PRENDS LA RESOLUTION D'OBEIR TOUJOURS. On sait que cette résolution qu'elle a appliquée lui a beaucoup coûtée car au départ Anne s'est avérée être une enfant difficile, désobéissante, capable de violence (un jour son grand père excédé avait quitté une pièce où il venait d'être le malheureux témoin d'une rixe entre Anne et une autre petite fille en disant : "JE PLAINS SA MERE QUAND CETTE ENFANT LA AURA 20 ANS" ce qui nous montre l'impression qu'elle donnait) mais avec la grâce qu'elle demandait au Seigneur et à son ange gardien, qu'elle disait voir à sa mère dans sa chambre pendant sa dernière maladie, elle y est parvenue au prix d'incroyable sacrifice : un amour vrai est amour qui se prouve.
Emmanuel

Rebecca 18/07/2006 15:26

Sincèrement, Emmanuel ?Ah alors elle a vu son ange gardien avant de mourir ?... C'est si beau. Je pense qu'elle a eu une fin heureuse.